Que faire en cas de piqûre guêpe ? Comment réagir ?

Piqure de guêpe

En été, les guêpes représentent parfois une véritable nuisance tant elles sont omniprésentes. Dotées d’un aiguillon, il peut même arriver qu’elles piquent. Qu’est-ce qui provoque la piqûre, et comment se soulager rapidement ? Voici comment bien réagir lorsqu’on se fait piquer par une guêpe.

Pourquoi les guêpes piquent-elles ?

Les guêpes et les frelons ont globalement un comportement plus offensif que les abeilles qui ne piquent qu’en cas d’agréation directe. Leur comportement reste toutefois motivé par des besoins vitaux.

Ainsi, toute personne ou animal qui dérange les guêpes en quête de nourriture, ou qui s’approche malencontreusement trop près de leur nid, peut déclencher par inadvertance leur réaction défensive.

En fin d’été, les piqûres de guêpe se font généralement plus fréquentes. En effet, les ouvrières étaient jusqu’ici entièrement occupées à répondre à l’appétit juvénile des larves de leurs sœurs, et donc à tuer des insectes. Elles avaient alors à peine le temps de se nourrir elles-mêmes. Mais à la fin de l’été, une fois les guêpes fertiles envolées, les ouvrières ont enfin le temps de manger tout ce qu’elles désirent. C’est donc pour cette raison que les mois d’août et de septembre sont ceux où les guêpes piquent le plus.

Guêpe européenne
Guêpe européenne

Comment soulager une piqûre de guêpe ?

Bien que douloureuse, la piqûre de guêpe est bénigne dans la plupart des cas. La douleur vive (et éphémère) s’accompagne souvent d’un gonflement, de rougeurs et de démangeaisons qui ne durent heureusement que quelques heures.

Pour soulager la douleur et les symptômes d’une piqûre de guêpe :

  • Ôtez vos bagues si vous avez été piqué au bras ou à la main (avant qu’ils ne gonflent).
  • Vérifiez si l’aiguillon est toujours planté dans votre peau et retirez-le délicatement le cas échéant.
  • Nettoyez la zone de la piqûre à l’eau et au savon et appliquez un désinfectant.
  • Enveloppez des glaçons dans du tissu et appliquez-les sur la piqûre.
  • Dans les heures qui suivent, installez-vous au calme, prenez (si besoin) un antalgique pour calmer la douleur et surveillez l’évolution des symptômes.
  • Si la démangeaison persiste dans les 24 heures qui suivent la piqûre, désinfectez à nouveau la peau et appliquez une pommade antihistaminique.

Attention, si la zone reste gonflée, rouge ou douloureuse malgré tout, consultez rapidement votre médecin. Pensez également à vérifier que vous êtes à jour dans vos vaccins contre le tétanos.

Comment réagir en cas de symptômes graves ?

La piqûre de guêpe peut parfois être dangereuse, provoquant un œdème ou des difficultés respiratoires, notamment si vous avez été piqué près ou dans la bouche, près du cou ou dans la gorge, ou encore près des yeux.

Des diarrhées, une forte fatigue, des vomissements, vertiges et malaises sont également possibles si l’enfant a été piqué plus 5 fois et l’adulte plus de 20 fois.

Enfin, une réaction allergique peut survenir après une piqûre et se manifester par :

  • un gonflement de plus de 10 cm ;
  • une urticaire généralisée ;
  • un œdème de Quincke ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • une chute de tension ;
  • un malaise ;
  • un choc anaphylactique.

Dans toutes ces circonstances, appelez immédiatement les secours. Si vous êtes simple observateur et non victime :

  • donnez un glaçon à sucer à la victime si la piqûre a provoqué un œdème important au niveau des voies respiratoires ;
  • placez la personne en position latérale de sécurité ;
  • si la victime possède un stylo d’adrénaline auto-injectable et qu’elle fait une réaction allergique, réalisez rapidement une injection. Signalez cette dernière aux services de secours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.